Make your own free website on Tripod.com
Bienvenue sur le site officiel de l'Aïki-Karaté-Do.

A vos agendas !!! Stage européen de Karaté-Do Shotokaï :
Les 10-11-12 mai 2002 en France (Tournon, Ardèche). Ce stage sera dirigé conjointement par Messieurs Georgio Vecchiet, Patrick Herbert et Yves Thélen.
Vous désirez plus d'infos ? Visitez la page "Nous contacter" pour nous joindre ou envoyez-nous un e-mail.

Visitez également ce site : www.shudo-online.com
Il présente l'évolution de l'Aïki-Karaté-Do rebaptisé SHUDO


L'Aïki-Karaté-Do en deux mots :


L’Aïki-Karate-Do est une synthèse cohérente entre le Karate-Do Shotokaï des Maîtres Shigeru Egami et Tetsuji Murakami, et l’Aïkido du Maître Morihei Ueshiba.
Cette discipline est le fruit de presque 40 ans d'expérience et d'une pratique quotidienne depuis 15 années du Maître Yves Thélen (bien connu par tous les experts et spécialistes, notamment par ses ouvrages de référence sur les arts martiaux), son assistant Pierre Dewit ainsi que tous les élèves de leur Dojo au Shudokan en Belgique.

Allier, au sein d'une même discipline martiale, la sincérité et la puissance des attaques du Karate-Do Shotokaï tout en développant la disponibilité et la fluidité propre à l’Aïkido permet en effet de travailler les techniques avec une sincérité maximale tout en restant disponible et respectueux de l'intégrité physique du partenaire.

L'Aïki-Karaté-Do n'est pas tant un nouvel art martial qu'une approche radicalement différente des arts martiaux.


Malgré le discours sur la maîtrise et le zen, les arts martiaux demeurent souvent synonymes de violence. Soit parce qu'ils l'encouragent directement lorsque le but consiste à vaincre un partenaire en lui envoyant des coups de pieds au visage, en l'étranglant ou en le jetant au sol, soit parce qu'ils exigent d'inhiber tous les gestes efficaces, de les stopper à l'instant précis où ils sont sensés acquérir une vitesse maximale : c'est alors la frustration qui se développe et, donc, une agressivité qui sera plus ou moins refoulée.

Le Karaté a dégénéré en boxe : suivant les styles, les frappes sont portées ou relativement contrôlées. En Judo, l'esprit de compétition a occulté le beau principe d'utilisation de l'énergie de l'autre. Même l'Aïkido, qui se base sur la recherche de l'harmonie, enseigne des clés douloureuses visant à projeter ou à immobiliser le partenaire.

Pour le pratiquant d'Aïki-Karaté-Do, le but n'est plus de vaincre l'autre, mais de gagner ensemble !
Le combat n'est plus un but en soi. Il n'est qu'un moyen pour développer décontraction et concentration. Pour transcender l'idée d'opposition et ne plus considérer l'autre comme un adversaire, la pédagogie de l'Aïki-Karaté-Do met d'abord l'accent sur des "éducatifs", toute une série de mouvements qui imposent de bouger avec un synchronisme parfait.
Lorsque les techniques martiales sont ensuite abordées, il est plus aisé d'oublier les clichés du "méchant qui attaque" et du "bon qui se défend" : mouvements offensifs, esquives, parades et contre-attaques doivent intervenir sans heurts, avec une totale simultanéité.

Il ne s'agit pas bien entendu d'édulcorer l'art martial. Les mouvements du débutant seront lents et s'apparentent au Taï Chi ou au Kinomichi. Mais au fur et à mesure que la concentration et la complémentarité s'améliorent, celles-ci autorisent des assauts d'une fulgurance et d'une puissance totales !



Tous les cours d'autodéfense mettent l'accent sur les réflexes, la réponse automatique à l'agression. Ils contribuent ainsi, comme le port d'arme ou les sprays neutralisants, à la paranoïa et au cercle vicieux de la violence. Développer, au contraire, une présence sereine, une ouverture vigilante ne peut que limiter les attitudes inspirées par la provocation ou la peur.

L'art martial ne se réduit plus à la confrontation physique, il nous aide à mieux affronter tous les combats de la vie.


Cette page a été visitée fois.

Last Updated : 20/02/2002.